Philippe Cassard

joue la Sonate en si : la pensée prend le pas sur la virtuosité

bachtrack.com
Récital Salle Gaveau, Paris,
Diapason : Prise de risque gagnante pour Philippe Cassard

On ne l’attendait pas vraiment dans ce répertoire : jusque-là, Philippe Cassard se nourrissait essentiellement de monographies, Schubert et Debussy notamment. Mais sous ses doigts, la structure de la Sonate en si se livre de façon immédiate et le son, nourri de couleurs orchestrales, semble le matériau d’un poème symphonique. Avant cela, un très bel « acte préalable », dans lequel il convoque les présences de Mozart, Beethoven et Mendelssohn. Vendredi dernier salle Gaveau, la prestation d’un pianiste aussi complet, aussi clairvoyant, aussi engagé que Philippe Cassard, a fait saliver les mélomanes.

Read more

Laisser un commentaire

obligatoire