Philippe Cassard

l’art de la transition

ledevoir.com
Récital à Montréal,
Critique de Christophe Huss

Le 15 avril prochain, Maurizio Pollini fera salle comble à la Maison symphonique. Les places de prestige, de première et de deuxième catégorie, soit la plupart, aux prix compris entre 80 $ et 127 $, se sont arrachées. J’espère que ce récital, pour lequel aucun des acheteurs, pas plus que les organisateurs, n’a eu le programme — juste pour le fun, j’aimerais que Pollini y instille l’un ou l’autre Klavierstück de Stockhausen ou la 2e Sonate de Boulez —, sera plus mémorable que la dernière présence du mythique Italien, à Montréal en septembre 2005.

Read more

Laisser un commentaire

obligatoire